dimanche 20 mai 2018

psychiatre

Strasbourg: un ex-psychiatre condamné à 13 ans de prison pour viols et agressions sexuelles Un ancien psychiatre accusé de viols et d'agressions sexuelles par d'anciennes patientes a été condamné samedi à 13 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises du Bas-Rhin. L'avocat général, Alexandre Chevrier, avait réclamé 15 ans de réclusion à l'encontre de cet homme de 69 ans. Alain Pidolle a été reconnu coupable de viols sur deux de ses anciennes patientes et d'agressions sexuelles sur trois autres. Des circonstances aggravantes pour ces actes, "commis sur une personne vulnérable par une personne abusant de l'autorité que lui confère sa fonction", ont également été retenues. Une victime de 17 ans à l'époque des faits Selon une avocate des parties civiles, Me Laure Desforges, le praticien a reconnu à l'audience une relation sexuelle avec une victime mais a affirmé "qu'il s'agissait d'une relation consentie". Arrêté en 2013, le Dr. Pidolle avait été mis en examen sur la base d'accusations d'une adolescente de 17 ans à l'époque, affirmant avoir subi des attouchements au domicile du médecin en décembre 2012. À la suite de la médiatisation de cette première plainte, d'autres jeunes filles s'étaient manifestées et avaient porté plainte pour agressions sexuelles et pour certaines pour viol, principalement en 2012. "Médecin retraité" Le Dr. Pidolle avait fondé en 2009 un centre médico-social à Phalsbourg (Moselle) pour adolescents souffrant de troubles psychologiques ou psychiatriques. (...)
https://www.bfmtv.com/police-justice/strasbourg-un-ex-psychiatre-condamne-a-13-ans-de-prison-pour-viols-et-agressions-sexuelles-1449782.html
=============
"principalement en 2012" probablement parce qu'il s'agit de la période critique septennale des 63 ans et que les périodes critiques septennales sont des périodes de pulsions et de désinhibition ... que la psychiatrie - et les autres - ne connaissent pas, ou pas encore... (les périodes critiques septennales précédentes seraient peut-être à voir)  
avec les jours critiques émotionnels et intellectuels - autre éléments importants des rythmes et cycles psychiques de l'humain, elles font pourtant l'essentiel des faits divers de l'actualité en raison des effets et comportements induits...

samedi 19 mai 2018

plainte

Une plainte pour viol a été déposée vendredi contre Luc Besson, a appris 20 Minutes de source judiciaire, confirmant une information d'Europe 1. Les faits auraient été commis dans la nuit de jeudi à vendredi. L’enquête a été confiée au premier district de la police judiciaire. Selon Europe 1, la plainte a été déposée par une comédienne de 27 ans. Les faits se seraient déroulés dans un palace parisien, l’hôtel Bristol (VIIIe arrondissement). La jeune femme a bu une tasse de thé avec le réalisateur avant de se sentir mal puis de perdre connaissance. A son réveil, elle aurait pris conscience d’attouchements et de pénétrations. Luc Besson n’était, lui, plus présent. Il était parti de l’hôtel, laissant une liasse de billets. «Luc Besson dément catégoriquement ces accusations fantaisistes», a réagi auprès de l'AFP son avocat Thierry Marembert. «C'est quelqu'un qu'il connaît, avec qui il n'a jamais eu de comportement déplacé», a-t-il ajouté.
https://www.20minutes.fr/faits_divers/2274167-20180519-plainte-viol-deposee-contre-luc-besson
==============
(jours neutres pour Luc Besson - rythmes courts à voir pour l'accusatrice qui se trouve apparemment dans sa période critique septennale des 28 ans)
(jours neutres également pour l'actrice - Sand Van Roy  Birth: 16/10/1990 - sauf période critique septennale des 28 ans et épisode critique semestriel à 7/5 mois de l'anniversaire)

sang-froid

Cognac: le sang-froid d'une lycéenne sauve une sexagénaire du suicide La femme de 62 ans s'était pendue à sa fenêtre, vendredi matin au centre-ville. Les ciseaux d'une adolescente de 16 ans l'ont tirée d'affaire. Vers 7h30, vendredi matin, une femme de 62 ans a été sauvée d'une tentative de suicide par pendaison, a révélé Sud Ouest sur son site internet en fin d'après-midi. L'infirmière qui devait lui rendre visite a trouvé sa patiente pendue par le cou avec un bas nylon, au bord d'une fenêtre, avec les jambes dans le vide. Une patrouille de la police nationale s'est rendue sur les lieux pour soutenir les jambes de la victime, tandis qu'une lycéenne de Jean-Monnet âgée de 16 ans s'est arrêtée pour aider les sauveteurs. Alors que la femme était toujours vivante et que les secondes étaient décisives, l'adolescente a eu la présence d'esprit de proposer sa paire de ciseaux aux policiers, ce qui a permis de couper le lien à temps. La victime a été hospitalisée et ses jours ne sont plus en danger.
http://www.charentelibre.fr/2018/05/18/cognac-le-sang-froid-d-une-lyceenne-sauve-une-personne-agee-du-suicide,3254943.php
========
(période critique septennale des 63 ans - rythmes courts à voir si jour critique émotionnel et attention au risque de récidive en période critique septennale)

drame

Il tue son frère au Crès avant de se suicider à Montpellier Deux frères âgés de 45 à 50 ans ont été retrouvés morts ce jeudi par leur propre père et à quelques heures d'intervalles. L'un s'est suicidé à Montpellier après avoir tué son frère dans les locaux d'une entreprise de bâtiment du Crès dans laquelle ils travaillaient tous les deux. L'enquête a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Castelnau-le-Lez  Le corps de Christian Lopez, 47 ans, a d'abord été retrouvé par son propre père en tout début de matinée ce jeudi, dans l'appartement qu'il occupait au troisième étage d'un immeuble de la rue Marcel de Serres à Montpellier. Selon les premières constatations de la police, l'homme s'est suicidé par arme à feu. Le père de la victime, âgé de 76 ans, se rend ensuite au Crès pour prévenir son autre fils, Laurent, qui vit quant à lui au premier étage d'un entrepôt, le siège de la société de fabrication de béton ou travaillent précisément les deux frères. Le vieil homme reçoit alors un deuxième choc. Il y retrouve son autre fils mort lui aussi. Les gendarmes de Castelnau-le-Lez sont à leur tour alertés et font aussitôt le rapprochement entre les deux décès. (...) Les deux autopsies ont en tout cas confirmé ce vendredi que le premier des deux frères s'est bien suicidé et que le second a quant à lui été tué par l'autre d'un coup violent porté à l'arrière du crâne.
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/il-tue-son-frere-au-cres-avant-de-se-suicider-a-montpellier-1526653385
============
(âges à confirmer - apparemment période critique septennale des 49 ans pour la victime - et rythmes courts des deux personnes à voir)

vendredi 18 mai 2018

fusillade

Nouvel épisode meurtrier aux Etats-Unis. Une fusillade est survenue vendredi 18 mai, peu après 7h30, au lycée de Santa Fe, dans l'Etat américain du Texas. Dix personnes ont été tuées et dix autres blessées, a rapporté le gouverneur de l'Etat Greg Abbott. Le tireur et un autre homme ont été arrêtés.
https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/etats-unis-une-fusillade-dans-un-lycee-du-texas-fait-au-moins-8-morts-selon-un-premier-bilan-officiel-suivez-notre-direct_2758889.html
=============
Dimitrios Pagourtzis, 17, born October 12, 2000, is the suspected shooter in the deadly shooting rampage that took place at Santa Fe High School in Texas on Friday morning, May 18,...
http://hollywoodlife.com/2018/05/18/who-is-dimitrios-pagourtzis-santa-fe-school-shooter-texas-shooting/
==============
les rythmes psychiques humains sont rarement absents lorsqu'il arrive un acte extraordinaire, souvent gravissime, comme cette fusillade : ils donnent en quelque sorte le feu vert à un projet qui a mûri un certain temps et qui attendait un signal opportun pour être mis à exécution : (en gras les éléments "forts" et sous réserve bonne donnée)
édit : "Il voulait non seulement perpétrer cette fusillade mais aussi se suicider ensuite" (le jour critique émotionnel est le plus fréquent jour de suicide - ici la veille de l'attaque)"il s'est finalement rendu et a reconnu qu'il n'avait pas le courage de se suicider"
18 mai 2018 (12/10/2000) jour critique intellectuel i26 - jour critique du cerveau = psychiatrie - le lendemain du jour critique émotionnel E15 et veille du jour critique physique P12 donc en épisode triple critique  - à 7/5 mois de l'anniversaire (épisode critique semestriel) et en année P18 - (17 ans et sept mois)
Ma 15
Me 16
Je 17 E(15)
Ve 18 I(26)
Sa 19 P(12)
Di 20
Lu 21

(précédente fusillade Nikolas Cruz à Parkland en Floride a aussi agit en jour critique physique et émotionnel et en épisode critique semestriel 5/7 mois de l'anniversaire)
http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/2018/02/fusillade.html

drame

Loiret: une fillette meurt après une chute dans les escaliers, ses parents mis en examen et écroués  La famille était suivie depuis quelques temps par un juge pour enfants en raison de problèmes liés à l'éducation de la fillette. Les parents d'une fillette de 5 ans retrouvée morte fin avril à Ladon (Loiret) ont été mis en examen et écroués, a appris l'AFP ce vendredi auprès du procureur de la République d'Orléans, Nicolas Bessone. Traces de coups sur le corps de l'enfant La fillette est décédée dans la nuit du 27 au 28 avril à Ladon, près de Montargis (Loiret), après avoir, selon ses parents, chuté dans les escaliers du domicile familial. Mais l'autopsie a révélé des traces de coups, donnant un nouveau tour à l'enquête.(...) Les versions divergentes de la nuit du drame livrées par la mère, âgée de 29 ans, et le beau-père de l'enfant, 31 ans, sont apparues d'autant plus suspectes aux gendarmes de Montargis. "Il y a des contradictions dans leurs récits, confirme Nicolas Bessone. Mais ils nient les faits qui leur sont reprochés et continuent à s'en tenir à la version de l'accident."
https://www.bfmtv.com/police-justice/loiret-une-fillette-meurt-apres-une-chute-dans-les-escaliers-ses-parents-mis-en-examen-et-ecroues-1448436.html
==============
(période critique septennale des 28 ans pour la mère - rythmes courts des trois personnes à voir)

garde à vue

Marc Machin en garde à vue pour "viol sous la menace d’une arme" et "escroquerie" Marc Machin, délinquant multirécidiviste, a été placé en garde à vue pour des faits commis le 24 avril dans le 11e arrondissement de Paris. L’enquête a été confiée à la deuxième direction de la police judiciaire. (...)Marc Machin enchaîne les déboires avec la justice. En 2009, il a été interpellé pour trois agressions sexuelles et condamné en mai 2010 à trois ans de prison. Il avait bénéficié d’une libération conditionnelle en décembre 2011, mais il était rapidement retourné en prison puisqu'il n'avait pas respecté son suivi socio-judiciaire de cinq ans auquel il était astreint. Il a également été condamné en avril 2013 à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris pour "recel de vol de téléphone portable" et "violences", cinq mois après son acquittement.
https://www.blogger.com/blogger.g?blogID=4813911213920244538#editor/target=post;postID=2699014386945759358
============
épisode critique semestriel (il approche de son anniversaire 36) en période critique septennale des 35 ans, le lendemain d'un épisode triple critique fort, dont le jour critique physique P19, équivalent du jour critique émotionnel (vendredi pour lui)...

24 avril 2018 (14/05/1982)
Me 18
Je 19
Ve 20 E(22)
Sa 21 P(17) I(26)
Di 22 P(18)
Lu 23 P(19)
Ma 24
Me 25

(5 juin 2009 était la période critique septennale des 28 ans précédente, donc une récidive septennale, aussi en épisode critique semestriel, et épisode critique équivalent puisque triple critique et jour critique physique P18 et émotionnel E1)

jeudi 17 mai 2018

horreur

Nouvelle «maison de l'horreur» aux États-Unis: des parents torturaient leurs dix enfants  Dix enfants, âgés de 6 mois à 12 ans, ont subi des actes d'une violence rare. Le couple, arrêté et placé en détention, dément tout acte de maltraitance ou de torture. Le récit du procureur est insoutenable: «De manière continue, les enfants étaient frappés, étranglés, mordus, visés avec des armes telles que des arbalètes et des pistolets à air comprimé, frappés avec des armes telles que des bâtons et des battes de baseball, soumis à la torture du ‘waterboarding' (simulation de noyade)», détaille-il dans son acte d'accusation.(...) Le calvaire de ces enfants s'est arrêté le 31 mars, lorsque leurs parents ont été interpellés à leur domicile de Fairfield, au nord de San Francisco, après un appel de la mère. Ina Rogers, 30 ans, avait contacté la police pour signaler la disparition de son aîné de 12 ans. En entrant dans la maison, les agents ont alors découvert neuf enfants blottis les uns contre les autres sur le parquet du salon. La maison était dans un état répugnant, avec des habits, poubelles et excréments éparpillés ça et là. (...)Le père, principal auteur des tortures, est également en détention. Déjà condamné pour violences conjugales en 2011, Jonathan Allen, 29 ans, est inculpé pour sept chefs d'accusation de torture et neuf d'abus. (...)
http://www.lefigaro.fr/international/2018/05/17/01003-20180517ARTFIG00179-nouvelle-maison-de-l-horreur-aux-etats-unis-des-parents-torturaient-leurs-dix-enfants.php
===============
(le père passe et sort actuellement de sa période critique septennale des 28 ans alors que la condamnation précédente citée, de 2011, est la période critique septennale précédente des 21 ans)

drame

Mort d’Emmy à Bénesse-Maremne (40) : une autopsie doit avoir lieu dans les prochains jours Le corps de la jeune fille, qui avait quitté son domicile dans la nuit de vendredi à samedi, a été retrouvé non loin de chez elle, mardi après-midi. La thèse d’une mauvaise rencontre semble s’éloigner. Les recherches ont pris fin brutalement, mardi après-midi. Aux alentours de 16 heures, le corps d’Emmy, 17 ans, recherchée depuis sa disparition, dans la nuit de vendredi à samedi à Bénesse-Maremne, a été retrouvé sans vie, non loin de chez elle. Un important dispositif de recherches avait été mis en place depuis samedi. Mais c’est finalement grâce au survol, à très basse altitude, d’un hélicoptère, que le corps de la jeune fille a pu être retrouvé, à proximité d’un ruisseau séparant une parcelle boisée d’un champ, sur l’arrière de la zone artisanale de Guillebert II, rue des Artisans, à Bénesse-Maremne. (...)le scénario de "la mauvaise rencontre" semble s’éloigner. Aucune trace de violence n’a été notée sur le corps de la victime. La thèse du suicide serait privilégiée.
https://www.sudouest.fr/2018/05/16/mort-d-emmy-a-benesse-maremne-40-une-autopsie-doit-avoir-lieu-dans-les-prochains-jours-5061529-3301.php
============
(rythmes courts à voir : les disparitions et suicides ont tendance à arriver en jour critique émotionnel)

meurtre

Un homme qui se prenait parfois pour Harry Potter et qui parlait aux murs a été accusé du meurtre de son nouvel ami de cœur mercredi. Kamy Lafrenière, 28 ans, aurait emménagé avec Joey Morin moins d’une semaine avant l’homicide. Le corps de celui-ci a été retrouvé le 21 avril dans son logement de Gatineau. Le jeune homme de 23 ans a succombé à de graves blessures à la tête. Selon un ami proche de l’accusé, Kamy Lafrenière avait des problèmes de santé mentale connus. (...)« Il parlait avec les murs. Il se prenait pour Harry Potter. Il n’était pas toute là », a-t-il confié.(...) Déjà hospitalisé « L’enquête démontre qu’il a fui l’Outaouais quelques jours après la découverte du corps de la victime », a spécifié la porte-parole de la police de Gatineau, Andrée East. Kamy Lafrenière avait d’ailleurs été hospitalisé en Abitibi-Témiscamingue au cours de la dernière année pour des problèmes de santé mentale. (...)
http://www.journaldemontreal.com/2018/05/16/un-homme-qui-se-prenait-pour-harry-potter-accuse-du-meurtre-de-son-ami-de-coeur
=============
(période critique septennale des 28 ans - rythmes courts à voir)

jour de colère

Var : un cheval roué de coups car il "refuse de rentrer dans son pré" Un haras situé à Nans-les-Pins est au cœur d'une polémique après la diffusion d'une vidéo montrant la propriétaire frapper l'animal avec une chambrière. La SPA de Marseille va porter plainte  La scène s'est déroulée vendredi dernier, entre midi et deux, au Haras de Nans-les-Pins, dans le Var. Depuis vendredi, une vidéo fait polémique : on y voit une cavalière donnant des coups de chambrière - un long fouet de manège - à un cheval pendant plus d'une minute trente. L'équidé, attaché à un arbre, fait des bonds de droite à gauche au rythme des heurts qu'il reçoit. Ces images, prises à l'insu de la principale intéressée, ont déchainé les foudres des internautes et notamment des associations de protection animale. Elles remettent sur le devant de la scène la question de la justice animale. Les événements se sont déroulés vendredi dernier, entre midi et deux, au haras de Nans-les-Pins, dans le Var. Et la cavalière, sur la vidéo n'est autre que Florence Trosset, la propriétaire du haras. "(...) "J'ai été impulsive, ce n'était pas la bonne solution de lui faire ça, regrette Florence. Je comprends que la vidéo ait ému les gens. Mais je tiens à dire que cela fait trente ans que j'élève des chevaux et je n'ai jamais eu ce genre de problème. Nos chevaux sont bien chez nous. (...)
https://www.laprovence.com/article/faits-divers-justice/4972479/var-cheval-coups-pres-justice-animale.html
=============
deux éléments semblent liés : l'animal remarque que la personne n'est pas "dans son état habituel" et devient rétif ... et la personne est effectivement dans un épisode critique semestriel à l'entrée dans sa période critique septennale des 49 ans, mais surtout en jour critique physique P19 (équivalent du jour critique émotionnel) et en jour critique intellectuel i9... 
toujours prudence quant à nos comportements qui peuvent devenir de rage, en jours et épisodes critiques... (notre jour critique émotionnel p.ex. est hebdomadaire)
11 mai 2018 (14/06/1970)
Ma 8
Me 9 P(17)
Je 10 P(18)
Ve 11 P(19) I(9)
Sa 12
Di 13 E(1)
Lu 14

mercredi 16 mai 2018

drame

Pays de Bitche Tué sur le trottoir à Lemberg : 12 mois de sursis Le 25 septembre 2014, à Lemberg, Bryan, 11 ans, meurt après avoir été percuté par une voiture roulant sur le trottoir. Le tribunal a prononcé une peine de 12 mois de prison avec sursis à l’encontre du conducteur. Une maman en pleurs. Le visage d’un garçonnet souriant sur le tee-shirt d’un papa aux yeux mouillés. C’est Bryan. Leur fils de 11 ans. Tué le 24 septembre 2014 à Lemberg. Le conducteur du véhicule qui a percuté Bryan, un habitant de Meisenthal âgé de 58 ans, est poursuivi en correctionnelle à Sarreguemines pour homicide involontaire avec circonstances aggravantes. « Citoyen modèle jusqu’à l’accident », dixit le président Ludovic Grüning, le prévenu se serait endormi subitement à cause de troubles du sommeil non diagnostiqués. Le conducteur ne s’explique pas comment sa voiture a quitté sa voie de circulation, est partie à gauche, est montée sur un trottoir de 12 cm de haut, s’est alignée bien droite sur le trottoir et a roulé vers l’enfant.(...)
https://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-sarreguemines-bitche/2018/05/16/tue-sur-le-trottoir-12-mois-de-sursis
==================
(rythmes courts à voir : c'est le jour critique physique que l'on a tendance à s'endormir ou à avoir des "absences")

retrouvée morte

La jeune femme qui avait disparu à Annot retrouvée morte  Après quatre jours d'angoisse, c'est une terrible nouvelle qu'a appris la famille d'Elodie Barral. Le corps de la jeune femme de 28 ans, disparue depuis le samedi 12 mai, a été retrouvé sans vie dans la rivière Le Coulomp mardi soir vers 18 heures. découvert par un pêcheur C'est un pêcheur qui l'a découvert vers 18 heures du coté de la micro centrale, au pied du viaduc du train des Chemins de fer de Provence, entre les communes de Braux et Saint-Benoît, dans les Alpes-de-Haute-de Provence. La gendarmerie s’est immédiatement rendue sur place. Avec son compagnon, ils avaient récemment écourté leur projet de tour du monde au bout d'une semaine semaine pour des raisons de santé. Partie le 12 mai à 14 heures pour Grenoble afin de rejoindre une amie, Elodie Barral n'avait plus donné de nouvelles. La dernière trace de la jeune femme s'arrêtait, samedi soir, au Fugeret, où son téléphone avait "borné". Une enquête a été ouverte par à la brigade de gendarmerie d'Annot pour déterminer les causes exactes de la mort d'Elodie Barral et aussi reconstituer ces quatre derniers jours depuis sa disparition.
https://www.nicematin.com/faits-divers/la-jeune-femme-qui-avait-disparu-a-annot-retrouvee-morte-230694
============
(période critique septennale des 28 ans - rythmes courts à voir)

fou

Justice Fou, il se défoule sur la procureure! Rejugé pour tentative de meurtre, le plâtrier espagnol gravement aliéné, qui avait serré le cou de celle qui venait de le quitter, s’est déchaîné sur la représentante du Parquet. Entravé à la taille au moyen d’une ceinture, le trentenaire a commencé par hurler sur la magistrate alors que celle-ci arrivait dans l’enceinte du Tribunal cantonal neuchâtelois. L'étrangleur a pris trois ans et demi  Les «magouilles» d’une procureure prétendument coupable «d’abus de pouvoir», une véritable «trafiquante de drogue» qui devrait «finir en prison» et «suivre aussi une thérapie»: «cette p…, une vraie s…, baisée sur la table…» Hier devant la Cour d’appel neuchâteloise, devant une assistance stupéfaite et durant de longues minutes, Diego* (un Espagnol cogneur de 35 ans) a eu tout loisir de déverser son fiel d’aliéné sur celle qui l’a fait incarcérer.
https://www.lematin.ch/faits-divers/Fou-il-se-defoule-sur-la-procureure/story/20963128
================
(apparemment folie de la période critique septennale des 35 ans)

psychiatrie

Meurtre de Luc Meunier à Grenoble en 2008 : jugement ce mardi pour le psychiatre qui avait laissé sortir un schizophène En 2008, un schizophrène poignarde mortellement un passant au hasard, cours Berriat à Grenoble. Le psychiatre de l'Hôpital de Saint-Egrève (Isère) qui l’avait laissé sortir a été rejugé en appel pour homicide involontaire. Le jugement est rendu ce mardi 15 mai à 14 heures  Le docteur Lekhraj Gujadhur, psychiatre, est-il involontairement responsable du meurtre d’un étudiant de 26 ans ? C’est la question à laquelle la justice répondra aujourd’hui. Il y a 10 ans, Jean-Pierre Guillot, qui avait déjà frappé plusieurs personnes à coups de couteau dans le passé, a eu l'autorisation de sortir dans le parc de l'hôpital de Saint-Egrève (Isère). Un parc qui n'était ni surveillé, ni clôturé. L’homme, âgé de 56 ans à l’époque, a pris le bus pour le centre-ville de Grenoble. Là, il a acheté un couteau de cuisine dans une quincaillerie cours Berriat et poignardé un passant au hasard, un étudiant-ingénieur qui se trouve au moment moment au mauvais endroit. Le schizophrène reconnu pénalement irresponsable En 2011, suite à plusieurs expertises psychiatriques, le schizophrène est reconnu pénalement irresponsable par la justice. Il agirait sous le commandement de voix intérieures qui lui commanderaient de frapper. (...)
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/saint-everidtc-aujourd-hui-opour-le-psychiatre-qui-avait-laisse-sortir-un-schyzophreen-provoquyant-1526366541
===========
la médecine et la psychiatrie ne connaissent pas les rythmes et cycles psychiques humains, et donc ne savent pas que les jours critiques, les épisodes critiques semestriels, les périodes critiques septennales sont des périodes de pulsions...
Jean-Pierre Guillot est un récidiviste septennal : il a déjà poignardé quelqu'un le mercredi 10 mai 1995 (période critique septennale des 42 ans), et en 2006 (mercredi 31 mai 2006)
 (premier séjour en hôpital psychiatrique en 1980 : période critique septennale des 28 ans, et donc pour le meurtre de mercredi 12 novembre 2008 la seconde récidive septennale en période critique des 56 ans... ("acteur" du mercredi = rythmes courts à voir - mai et novembre sont probables épisodes critiques semestriels)

drame

Périgueux : un octogénaire tue sa femme atteinte d’Alzheimer puis se suicide  C’est un voisin du couple qui a fait la macabre découverte peu avant 8 heures, allée du Port. Un « drame de la fin de vie » selon les termes du procureur de la République de Périgueux, Jean-François Mailhes. L’homme, âgé de 84 ans, s’est suicidé par pendaison après avoir étranglé son épouse, atteinte de la maladie d’Alzheimer. Celle-çi avait été récemment hospitalisée avant de revenir au domicile familial. Pour les enquêteurs, l’explication à ce double drame ne fait aucun doute. Il n’y avait aucune trace d’effraction dans le logement et le mari a laissé une lettre expliquant notamment : « Je n’en peux plus… ».
http://www.leparisien.fr/faits-divers/perigueux-un-octogenaire-tue-sa-femme-atteinte-d-alzheimer-puis-se-suicide-15-05-2018-7716447.php
============
(période critique septennale des 84 ans - rythmes courts à voir le jour du drame)

Assises

Assises : une mère accusée d'avoir laissé son bébé mourir de faim Les assises du Nord ont commencé à examiner ce mardi le destin fait d’errance et de ruptures d’une mère, dont le nourrisson qu’elle cachait est mort de dénutrition en 2015 à Saint-Pol-sur-Mer, près de Dunkerque. un nourrisson retrouvé mort À 34 ans, Gwendaëlle Palussière cache sa grossesse à ses deux enfants et son nouveau compagnon Olivier, avant d’accoucher seule dans sa salle de bains fin janvier 2015. Le 3 février, son aîné Logan, 15 ans, appelle les secours en disant avoir retrouvé le corps sans vie d’un nourrisson près d’un conteneur de poubelles, en l’absence de sa mère en rendez-vous avec l’aide sociale à l’enfance (ASE). Mais l’enquête conclut rapidement, aveux de la mère à l’appui, que l’enfant était d’elle et qu’elle le cachait depuis plusieurs jours. L’autopsie établit une «défaillance cardio-respiratoire consécutive à une dénutrition et une déshydratation». (...)L’expert psychiatre venu à la barre a expliqué qu’elle avait fait «une dénégation de grossesse": elle n’ignorait pas être enceinte, contrairement au déni, mais agissait comme tel. (...) «pourquoi cette dénégation seulement à son troisième enfant?», alors qu’elle a un nouveau copain, s’est interrogé son avocat Me Bruno Dubout. Résoudre ce mystère est l’un des enjeux du procès, qui se terminera jeudi. L’accusée encourt 30 ans de réclusion criminelle.
http://www.leprogres.fr/faits-divers/2018/05/15/assises-une-mere-accusee-d-avoir-laisse-son-bebe-mourir-de-faim
==================
(si 34 ans au moment des faits, un drame de la période critique septennale des 35 ans... elle peut nous rendre inconscients... rythmes courts à voir)

mardi 15 mai 2018

drame

Enkel (28) von getöteter Seniorin festgenommen! Er hatte der Polizei gesagt, dass er sie gefunden hat Seniorin, Kaulsdorf, Die Seniorin Gisela Otto (80) wurde tot in ihrer Wohnung in Berlin-Kaulsdorf aufgefunden. Sie wurde Opfer eines Gewaltverbrechens Am vergangenen Mittwoch wurde die 80-jährige Rentnerin Gisela Otto tot in ihrem Einfamilienhaus in Berlin-Kaulsdorf aufgefunden. Berlin – Nun wurde ihr Enkel festgenommen. Das teilten Polizei und Staatsanwaltschaft am Dienstagabend mit. Demnach wurde der 28-Jährige in seiner Wohnung gefasst. Der Tatverdächtig sei gegen 10.30 Uhr in seiner Wohnung in Berlin-Mahlsdorf angetroffen worden. Er soll am Mittwoch einem Haftrichter vorgeführt werden. Die Ermittlungen der Mordkommission dauern an. Die Polizei hatte nach dem Tod der Seniorin mitgeteilt, dass ein Angehöriger die Frau tot aufgefunden hatte – dabei handelte es sich um den Enkel, wie eine Sprecherin am Dienstagabend mitteilte.  Zuletzt war die Seniorin um den 5. Mai lebend gesehen worden. Anwohner beobachteten, wie sie mit ihrem Rad zum Einkaufen fuhr.(...)
https://www.bild.de/regional/berlin/mord/enkel-von-seniorin-festgenommen-55708832.bild.html
===============
le petit-fils de 28 ans avait retrouvé sa grand-mère décédée à l'âge de 80 ans. il s'agissait cependant d'un crime et à présent l'homme a été arrêté pour être suspecté d'avoir tué sa grand'mère...
(période critique septennale des 28 ans - rythmes courts à voir)

mystère

Le mystère du crash du vol MH 370 enfin expliqué ? La piste du suicide du pilote relancée Qu’est-ce qui a pu faire disparaître l’énorme Boeing 777 de la Malaysia Airlines avec 239 passagers à bord le 8 mars 2014 ? Considéré comme l’un des plus grands mystères de l’histoire de l’aviation, le scénario du crash du MH370 est en passe de se dessiner. Plusieurs experts qui se sont prononcés ce dimanche dans la presse australienne pensent que l’épave repose au fond de l’Océan Indien en raison du crash volontaire de l’avion par le pilote Zaharie Ahmad Shah, 53 ans. Ce dernier aurait soigneusement planifié ce suicide doublé d’un meurtre de masse entre Kuala Lumpur d’où l’avion a décollé et Pékin où il devait atterrir. Ces spécialistes ont repris toutes les informations de l’enquête dont la trajectoire de l’avion et les données satellites. Les experts ont la quasi certitude que le commandant de bord avait mis un masque à oxygène avant de dépressuriser l’avion pour asphyxier les passagers et l’équipage. Cela expliquerait le silence de l’avion qui a dévié de sa trajectoire : pas de "mayday" depuis la radio de l’appareil, pas de message d’adieu final, pas de tentative d’appel d’urgence. Son message à la tour de contrôle de l'aéroport Kuala Lumpur "All right, good night" allait être le dernier avant la nuit. (...)
Un mode opératoire semble bien plus réfléchi que pour le suicide d'Andreas Lubitz, copilote de l'Airbus A320 de la Germanwings, qui avait précipité l'avion et ses 150 occupants contre une montagne dans les Alpes françaises, le 24 mars 2015.  
https://www.ladepeche.fr/article/2018/05/15/2798120-mystere-crash-vol-mh-370-enfin-explique-piste-suicide-relancee.html
===========
surtout que les situations de Zaharie Ahmad Shah et Andreas Lubitz sont analogues... (jour critique intellectuel = jour critique du cerveau)

8 mars 2014 (31/07/1961) (épisode critique semestriel - veille du jour critique intellectuel i9)
Je 6 P(7)
Ve 7
Sa 8
Di 9 I(9)
Lu 10 E(8)
Ma 11 P(12)
Me 12

24 mars 2015 (18/12/1987) (période critique septennale des 28 ans - jour critique intellectuel i26)
Di 22
Lu 23
Ma 24 I(26)
Me 25 P(1)
Je 26
Ve 27 E(22)

noyé

Marne : un homme retrouvé mort noyé à Verneuil L’homme âgé de 69 ans avait été signalé disparu par sa famille ce lundi matin. Les gendarmes de la compagnie d’Épernay l’ont recherché toute la journée. Un homme de 69 ans était signalé manquant depuis ce lundi matin. « C’est sa famille qui nous a alertés le matin car elle était inquiète de sa disparition », signale la gendarmerie sparnacienne. Les brigades terrestres n’ont cependant rien trouvé malgré des fouilles poussées. Ce sont des plongeurs de la gendarmerie qui retrouveront finalement le corps du pauvre homme en fin d’après-midi, dans la Marne. Les forces de l’ordre privilégient l’hypothèse d’un suicide. Selon nos informations, l’homme ne serait pas originaire du village de Verneuil mais d’une commune des alentours. L’enquête suit son cours pour essayer de déterminer les circonstances de ce drame.
http://www.lunion.fr/91037/article/2018-05-14/marne-un-homme-retrouve-mort-noye-verneuil
===========
(période critique septennale des 70 ans - rythmes courts à voir)

à temps

Château-Renault : les gendarmes évitent juste à temps le suicide d'une femme de 55 ans  Les gendarmes ont déployé des moyens techniques et humains dimanche après-midi à Château-Renault pour retrouver une femme qui souhaitait mettre fin à ses jours. Ils sont arrivés juste à temps, alors qu'elle avait absorbé de l'alcool et des médicaments. Les gendarmes de Château-Renault ont donc réussi à éviter un drame dimanche. En début d'après-midi, une femme de 55 ans jugée suicidaire, et originaire de Tours est signalée disparue par sa famille au commissariat. Aussitôt les enquêteurs lancent une géolocalisation via son téléphone portable. On retrouve sa trace près du village du Boulay au sud de Château-Renault. Mais la zone est vaste, environ 4 kms. Des patrouilles sillonnent le secteur, mais en vain malgré l'appui d'un hélicoptère. Finalement, une analyse des enquêteurs permet de restreindre la zone de recherche. Le PSIG d'Amboise est alors appelé en renfort et la voiture rouge de la conductrice est finalement retrouvée au fond d'un chemin isolé. La femme a absorbé une grande quantité d'alcool et de médicaments. Elle est prise en charge par les secours et transportée au CHU de Tours. Heureusement, son état de santé n'inspire plus d'inquiétude; une fin heureuse permise grâce à l'intervention rapide des gendarmes a estimé le médecin du Samu sur place .
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/chateau-renault-les-gendarmes-evitent-juste-a-temps-le-suicide-d-une-femme-de-55-ans-1526312325
============
(période critique septennale des 56 ans - rythmes courts à voir)

lundi 14 mai 2018

drame

Une septuagénaire se défenestre Un geste désespéré.  Le corps sans vie d’une femme de 70 ans a été retrouvé, ce lundi, vers 6 h du matin, au pied de la résidence Pichon, à l’angle du boulevard du recteur Senn et de l’avenue du général Leclerc à Nancy. L’enquête de la police a rapidement permis d’établir que la septuagénaire s’était jetée de la fenêtre de son appartement situé au deuxième étage. Aucun élément suspect n’a été relevé et la thèse du suicide ne fait aucun doute.
https://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/2018/05/14/nancy-rue-senn-faits-divers-le-corps-d-une-femme-retrouve-au-pied-d-un-immeuble
============
(période critique septennale des 70 ans - rythmes courts à voir)

drame

Marseille : le sexagénaire poignarde sa concubine à l'heure du déjeuner L'homme alcoolisé a attaqué sa compagne avec un couteau de cuisine Quartier paradisiaque du bout de Marseille, les Goudes ont été le théâtre d'une terrible scène de violence conjugale hier vers 13 heures qui a failli coûter la vie à une femme de 57 ans. Dans son appartement des Goudes à Marseille (8e), un petit paradis du bout de Marseille que rien ne semble pouvoir abîmer, l'homme s'est brusquement saisi d'un couteau de cuisine, dans un état second, et l'a enfoncé dans l'abdomen de sa compagne. Celle-ci sentant la violence conjugale monter crescendo avait eu, peu auparavant, le réflexe de téléphoner à son fils pour le prévenir du drame qui était en train de se nouer. "C'est ce coup de téléphone qui nous a permis d'être prévenus et d'arriver assez vite sur les lieux", souffle une source policière. Il était un peu plus 13 heures, hier, quand le retraité de 64 ans a commis l'irréparable en tentant de tuer sa concubine âgée de 57 ans, contre laquelle il était rentré dans une colère noire et incontrôlable. "On ne connaît pas les raisons de la dispute mais une chose est certaine, l'auteur du coup de couteau était très fortement alcoolisé. D'après les informations que nous avons recueillies sur place, il était assez coutumier du fait", raconte un fonctionnaire de police. (...)
https://www.laprovence.com/article/edition-marseille/4970315/le-sexagenaire-poignarde-sa-concubine-a-lheure-du-dejeuner.html
============
les risques de tensions dans un couple sont accrus - par l'alcoolisme bien sûr - mais aussi par la situation des rythmes psychiques des personnes (les drames conjugaux ont tendance à avoir lieu en jours et épisodes critiques) : ici les deux sont en périodes critiques septennales respectivement des 63 et des 56 ans... rythmes courts à voir le jour du drame)

annulé

Koh-Lanta annulé : Eddy Guyot, l’agres­seur présumé, est sorti de garde à vue Eddy Guyot, le candi­dat de Koh-Lanta accusé d’agres­sion sexuelle par Candide Renard, avait été placé en garde à vue ce lundi matin. L’homme de 34 ans a été relâ­ché dans l’après-midi, mais il n’est pas tiré d’af­faire pour autant.(...) Cet homme de 34 ans est accusé d’agres­sion sexuelle par une autre aven­tu­rière, Candide Renard, 21 ans. (...)C’est doré­na­vant, assure le maga­zine Closer, le parquet de Nancy qui va reprendre le dossier. Une suite logique, puisqu’Eddy Guyot est domi­ci­lié en Meurthe-et-Moselle. En atten­dant d’être entendu dans son dépar­te­ment, le tren­te­naire (qui nie les accu­sa­tions) peut à présent contre-attaquer : comme l’avait révélé le jour­na­liste Thierry Moreau ce lundi, il souhaite dépo­ser une plainte pour « dénon­cia­tion calom­nieuse ».
https://www.voici.fr/tele-realite/koh-lanta-eddy-guyot-lagresseur-presume-est-sorti-de-garde-a-vue-646664
=============
(agression sexuelle qui serait survenue dans la nuit du 8 au 9 mai dernier) 
9 mai 2018 (19/07/1984)(période critique septennale des 35 ans - donnée sous réserve, à confirmer)
(pas trouvé de données concernant la victime)
Sa 5
Di 6 P(17)
Lu 7 P(18)
Ma 8 P(19)
Me 9
Je 10 E(1)
Ve 11

drame

Bas-Rhin : Un gendarme laisse une lettre d’adieu et se donne la mort.La Gendarmerie Nationale est de nouveau endeuillée. Vendredi 11 mai, un gendarme en fonction à la brigade de proximité de Drulingen dans le Bas-Rhin s’est donné la mort avec son arme de service. Absent à son poste, les camarades du militaire, âgé de 37 ans, ont entamé des recherches et on fait la macabre découverte. Guillaume J. a laissé une lettre d’adieu avant de se donner la mort, rapporte L’Essor.
https://actu17.fr/bas-rhin-un-gendarme-laisse-une-lettre-dadieu-et-se-donne-la-mort/
gjost
================
(rythmes courts à voir et éventl. période critique septennale des 35 ans)

drame conjugal

Digne-les-Bains Drame conjugal : l’état de la jeune femme s’améliore La jeune femme s’est précipitée depuis le balcon de l’appartement dans ce caniveau, pour échapper à son agresseur.  «L’état de la jeune femme n’inspire plus d’inquiétude », confie un proche de l’enquête ouverte au lendemain de ce drame conjugal survenu le 29 avril dans un appartement de la résidence sociale “Les Augiers” à Digne-les-Bains. Une enquête devenue une instruction devant le pôle judiciaire d’Aix-en-Provence ouverte pour tentative d’homicide dont devra répondre l’époux contrarié, 49 ans, toujours placé en détention provisoire et qui affirme, selon sa défense, ne pas avoir voulu attenter aux jours de son épouse. Reste la violence de cette agression conjugale sur fond de séparation annoncée entre une jeune épouse de 26 ans et son conjoint beaucoup plus âgé. Ce 29 avril en fin d’après-midi, c’est une voisine occupant un appartement à l’étage qui a entendu les appels de détresse en provenance du balcon d’un appartement situé au rez-de-chaussée, et qui a alerté les secours. Une dizaine de coups de couteau Ces derniers allaient retrouver la jeune femme ensanglantée, frappée d’une dizaine de coups de couteau, dans un caniveau situé au bas de son appartement. Elle aurait eu la vie sauve grâce au fait qu’elle s’est jetée du balcon pour fuir un époux qui continuait à lui asséner des coups de couteau sous le regard épouvanté de leur jeune enfant de 18 mois. Gravement blessée notamment au poumon et au foie, la jeune femme avait été admise dans un centre hospitalier marseillais où elle poursuit désormais une convalescence inespérée.
https://www.ledauphine.com/faits-divers/2018/05/13/l-etat-de-la-jeune-femme-s-ameliore
=============
les séparations et drames conjugaux sont souvent des drames septennaux en raison des changements de comportements, de caractère voire de personnalité pouvant se produire à ce moment-là (ici période critique septennale des 49 ans - rythmes courts à voir le jour du drame)

dimanche 13 mai 2018

accident

Châtres. Un conducteur de 91 ans décédé après avoir percuté un arbre Un homme de 91 ans est décédé dans un accident de la route, ce samedi 12 mai, sur la RD 216E à hauteur de la commune de Châtres. Selon les premiers éléments, un malaise pourrait être à l’origine du drame. Un homme de 91 ans est décédé, samedi 12 mai vers 16 h 20, alors qu’il circulait sur la RD 216E, à hauteur de la commune de Châtres. Le nonagénaire a perdu le contrôle de son véhicule qui a terminé sa course dans un arbre. Arrivé sur place le Smur (service mobile d’urgence et de réanimation) n’a pu que constater le décès du conducteur. (...)
https://actu.fr/ile-de-france/chatres_77104/chatres-conducteur-91-ans-decede-apres-avoir-percute-arbre_16770422.html
=============
(période critique septennale des 91 ans - rythmes courts à voir)

accident

Le Thor Le retraité tué a marqué le stop avant de s’engager L’enquête progresse sur le drame de la circulation qui s’est produit au Thor vendredi soir. D’après un témoin des faits, que les gendarmes de L’Isle-sur-la-Sorgue ont pu entendre, le retraité de 83 ans tué dans l’accident a bien marqué le stop lorsqu’il est arrivé au croisement des routes des Vignères et de Caumont-sur-Durance au Thor. Malheureusement, il s’est ensuite engagé sans voir qu’un véhicule arrivait sur sa gauche. Le choc a été violent et l’octogénaire domicilié à Pertuis a été quasiment tué sur le coup.(...)  Assise sur le siège passager, l’épouse du retraité, une femme âgée de 75 ans, a été blessée. Des blessures qui ne sont pas trop importantes d’après ce que nous avons pu apprendre d’une source proche de l’affaire. Dans le véhicule Audi, un homme de 45 ans a aussi été blessé.
https://www.ledauphine.com/faits-divers/2018/05/12/le-retraite-tue-a-marque-le-stop-avant-de-s-engager
============
(période critique septennale des 84 ans - rythmes courts à voir)

erreur

Un enseignant en criminologie croit qu’un homme sans histoire pourrait avoir été condamné à tort du meurtre de sa conjointe en 2002. Témoins qui se seraient concertés, enquête orientée dès le départ, expert qui n’en était pas, Michel Bérubé n’aurait tout simplement pas eu droit à un procès juste et équitable. Plus de 15 ans après le décès de Tanya Bushman, morte étranglée par une corde, Jean-Claude Bernheim est convaincu qu’elle se serait suicidée comme l’avançait son mari et détaille son analyse dans le livre «Elle s’est suicidée... Il est condamné à vie!» qui vient d’être publié. (...)
http://www.tvanouvelles.ca/2018/05/12/un-criminologue-convaincu-dune-erreur-judiciaire-1
===========
on peut regarder aussi, à titre d'indication, la situation des rythmes des deux personnes...
(en cas de drame elles révèlent souvent une situation critique allant dans le sens d'un comportement)
Tanya Buschman
March 13, 1967-November 20, 2002
Ve 15
Sa 16
Di 17
Lu 18  P(17) E(15)
Ma 19 P(18) I(1)
Me 20 P(19)
Je 21
Ve 22

(le 20 novembre est effectivement un jour critique fort puisque jour critique physique P19 équivalent du jour critique émotionnel, dans un épisode triple critique fort et en période critique septennale des 35 ans
effectivement une situation "suicide possible"... mais aussi conflit possible...
resterait à voir ce que dit la situation du conjoint (pas trouvé de donnée)... (en cas de tensions et/ou disputes on a tendance à trouver le jour critique émotionnel d'un côté et/ou de l'autre : P19 en fait partie mais va quand même plus dans le sens "dépression")

aussi
http://fan2rc.tumblr.com/post/87403619884/fan2rc-michel-berube

attaque

Une attaque revendiquée par l'État islamique a eu lieu samedi à 20h47 dans un quartier très fréquenté de la capitale. L'assaillant, né en Tchétchénie en 1997, a été abattu par les forces de l'ordre neuf minutes plus tard. Quatre personnes ont été blessées. Le point ce dimanche matin. Une personne a été tuée et quatre autres blessées, dont deux grièvement, samedi soir en plein coeur de Paris par un homme armé d'un couteau qui a été abattu par des policiers. L'homme - né en 1997 en Tchétchénie - a agressé au couteau cinq personnes, dont une est morte, peu avant 21 heures rue Monsigny, a indiqué sur place le directeur de cabinet de la préfecture de police, Pierre Gaudin. La police est intervenue aussitôt et a abattu l'assaillant.(...)
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/05/12/01016-20180512ARTFIG00150-attaque-au-couteau-a-paris-deux-morts-dont-l-assaillant.php
============
(période critique septennale des 21 ans - rythmes courts à voir)
(les terroristes sont souvent des "septennaux" : les périodes critiques septennales sont des périodes psychiques de pulsions qui motivent et mobilisent, font agir, et on les retrouve pour cela très fréquemment lors de drames en tout genre - certains types de terroristes sont par ailleurs des personnes en recherche de vocation, ou aigries ou dépressives, et suicidaires qui se trouvent une motivation ou un alibi : c'est pour cela que l'on retrouve souvent les principaux et habituels "éléments suicides" que sont la période critique septennale, l'épisode critique semestriel et le jour critique émotionnel... - tous présents ici - ou équivalents)
(édit : "l'auteur des coups de couteau a été identifié grâce à son ADN, selon nos informations. Il est né le 1er novembre 1997, en Tchétchénie."
https://www.lci.fr/faits-divers/en-direct-attaque-au-couteau-a-paris-l-assaillant-avait-ete-entendu-par-les-services-anti-terroristes-en-avril-2087147.html
12 mai 2018 (1/11/1997) (jour critique émotionnel E22 - il est toujours le jour de naissance ici né samedi/action samedi - épisode critique semestriel et période critique septennale des 21 ans - dans un épisode triple critique dont le jour critique physique P1 et le jour critique intellectuel i9)
Me 9
Je 10
Ve 11
Sa 12 E(22)
Di 13 P(1)
Lu 14 I(9)
Ma 15
Me 16
Je 17